Récits Compostelle - Étape 16 - Fromista - Calzadilla de la Clueza 38km

Aujourd'hui, 10 juin, je ne sais plus quoi faire. L'étape vers Carrion de los Condes ne fait que 20 km. C'est une interminable ligne droite qui longe la route. Si je veux aller plus loin, ça fera une étape de 37/38 km… (la prochaine ville, Calzadilla de la Clueza est à environ 17 km…). Je confirme, c'est monotone. Si vous voulez méditer, c'est là qu'il faudra le faire. Pas besoin de chercher les marques, vous pouvez marcher l'esprit libre, impossible de se perdre, et ce n'est pas le paysage qui vous distraira… J'arrive à Carrion à 10 heures ! je décide donc de continuer. En traversant le village, je fais le plein dans un supermarché (un vrai, genre petit Intermarché). Par contre, j'ai bu pas mal et mes gourdes sont presque vides. Je ne veux pas rechercher une fontaine dans le village, j'en trouverai bien une en route...

Ce ne fut pas une bonne idée…

début du chemin vers Calzadilla
Il est 11 h, je sors du village et attaque vraiment la marche vers Calzadilla.

Il y a un bon bout sur la départementale, et après le chemin caillouteux continu à travers les champs de blé à perte de vue. Il est midi, le soleil tape… Et je bois… Ça n'en finit pas. 17 km, je sais qu'il me faut environ 4 heures. J'enlève ma montre et la met dans ma poche, car le chemin est si ennuyeux que je suis tenté de la regarder toutes les 5 min… Et c'est donc encore pire de regarder l'heure sans arrêt, on a l'impression que le temps s'est ralenti. J'entame ma deuxième gourde. Puis ma troisième et dernière (et l'eau commence à être tiède). Il est 15 heures. Pour la première fois dans mon périple, l'eau est devenue un peu chaude (cette dernière gourde est en plastique et pas protégée du soleil). Toujours rien à l'horizon.

Ça commence à devenir inquiétant et pénible. Là, je sens vraiment la soif… C'est le monde à l'envers. J'ai traversé la Meseta sans problème et pour moi, le désert est ici ! Je finis par croiser une pompe en bordure d'un champ avec un petit bassin, mais l'eau n'est pas potable… Je ne prendrai aucun risque et m'aspergerai uniquement la tête et les bras… C'est déjà pas mal ! Je guette au loin la tour du cimetière qui devrait m'annoncer le village (du moins c'est ce qui est écrit sur le guide). 15 h 30, finalement, je l'aperçois dans le lointain, ou crois l'apercevoir, car je ne vois pas de maison ou de clocher… serait-ce mon premier mirage ?

chemin vers Calzadilla
Interminable chemin vers Calzadilla

Je n'ai plus d'eau depuis ½ heure, et ça commence à m'inquiéter, d'autant plus que le soleil est en pleine puissance, et quand on marche sous le soleil, on a soif, forcément. Arrivé à la hauteur de la tour (c'était bien ça), je découvre enfin le village légèrement encaissé dans une plaine plate. Voici la raison pour laquelle on ne le voit pas de loin, et l'effet de surprise est total. L'auberge est à l'entrée du village sur la gauche.

Calzadilla de la Clueza
Enfin Calzadilla de la Clueza !

Depuis hier j'ai une grosse boursouflure à l'avant-bras gauche. Je ne pense pas que ce soit un moustique, car je ne vois pas de trace de piqûre et c'est au moins sur une longueur de 5 cm sur 2 de large. Piqûre de punaise ou autre bestiole qui traîne parfois dans les gîtes ? Je viens de m'apercevoir que j'avais deux minuscules ampoules au pied gauche. Sur le doigt à côté du gros orteil, sur la face avant, celle qui butte sur la chaussure quand on descend. Bien que ça ne soit pas douloureux, je les percerai et les protègerai demain avec de l'Elastoplaste. (j'en entendrai plus parler). Il a plu juste assez pour m'obliger à rentrer le linge, maintenant le vent et le soleil sont revenus. Comme il n'y a pas de cuisine, le repas se limitera à du saucisson, fromage et fruits. Je m'aperçois aussi que je ne sais même plus quel jour on est… Et j'ai des doutes (à tort) sur l'indication de ma montre. Un conseil, repérez le chemin pour le lendemain (ou demandez à l'hospitalero, car les flèches pour reprendre le chemin sont aléatoires à la sortie du village).

etape suivante

Vidéo la marche aux étoiles

Avec l'aimable autorisation de Yvon Boëlle.

Présentation de l'exposition "Compostelle, la marche aux étoiles" réalisée par l'Académie de Musique et d'Arts Sacrés de Sainte-Anne d'Auray et le photographe Yvon Boëlle sur ses 15 années de reportage sur les chemins de Compostelle de France et d'Espagne.