La Nécessité d'utiliser un Bâton de Marche : Un Compagnon Indispensable pour Compostelle !

Panneau homme qui marche
Crédit Photo : Tyler Lastovich

Oui, c'est vraiment utile d'utiliser un bâton de marche pendant votre marche vers Compostelle, et en randonnée en général.

L'utilisation d'un bâton de marche peut sembler accessoire pour certains, mais en réalité, il s'avère être un compagnon précieux et indispensable. Dans cet article, nous explorerons les raisons pour lesquelles il est nécessaire de marcher avec un bâton de marche, mettant en avant ses multiples avantages.

Un ou deux bâtons ?

Au départ, le fait d'utiliser deux bâtons vient de la pratique de la marche nordique, elle-même issue de l'entraînement des skieurs de fond pendant les mois sans neige ! C'est avant tout une marche assez rapide, avec un équipement réduit (petit sac à dos).

Marcher avec deux bâtons ne s'improvise pas. Il faut avoir déjà une bonne synchronisation bras/jambes, ce qui n'est pas le cas de tout le monde. Ensuite, il y a la posture (élément clé de ce sport), et enfin, le déroulé du pied.
J'ai vu souvent des personnes un peu "empêtrées", un peu gauches, avec leurs deux bâtons. Au final, elles se sont faites peut-être plus de mal que de bien.

Il ne faut pas confondre, marcher avec un bâton, et marcher avec deux bâtons (genre marche nordique). De mon point de vue, marcher avec deux bâtons sur les chemins de Compostelle n'a pas trop de sens. Si la personne a toujours utilisé deux bâtons, et qu'elle se sent à l'aise avec cette manière de marcher, pourquoi pas. Mais, si vous débutez, oubliez les deux bâtons !

Les avantages de marcher avec un bâton

1 - Stabilité et équilibre

L'un des principaux avantages d'utiliser un bâton de marche est qu'il procure une stabilité et un équilibre supplémentaires. Que vous soyez un randonneur aguerri ou simplement une personne cherchant à se déplacer en toute sécurité, un bâton de marche vous offre un appui solide. Il réduit les risques de chute, en particulier sur des terrains irréguliers ou glissants, tels que des sentiers rocailleux ou des chemins boueux. En vous offrant un point d'appui supplémentaire, il permet d'économiser votre énergie et de prévenir les blessures.

2 - Réduction du stress sur les articulations

L'utilisation d'un bâton de marche réduit considérablement la pression exercée sur vos articulations, en particulier les genoux et les chevilles. Lorsque vous marchez sur des surfaces dures, comme le béton ou le bitume, chaque pas peut engendrer une charge importante. Le bâton de marche absorbe une partie de cette pression, offrant ainsi un soulagement à vos articulations. Cela en fait un outil essentiel pour les personnes souffrant d'arthrite, de problèmes de genoux ou de tout autre trouble musculo-squelettique.

3 - Renforcement musculaire et cardiovasculaire

Marcher avec un bâton de marche ajoute une dimension supplémentaire à votre entraînement. Lorsque vous utilisez un bâton de marche, vos bras, vos épaules et vos muscles du haut du corps sont également sollicités. Cela contribue à renforcer et tonifier les muscles de votre haut du corps, offrant ainsi un entraînement plus complet. De plus, l'effort supplémentaire nécessaire pour utiliser un bâton de marche augmente votre rythme cardiaque, améliorant ainsi votre endurance et votre condition cardiovasculaire.

4 - Distribution de l'effort physique

Lorsque vous utilisez un bâton de marche, une partie de l'effort physique est répartie entre vos bras et vos jambes. Cela signifie que vos jambes sont moins sollicitées et peuvent donc durer plus longtemps sans fatigue excessive. Vous pouvez marcher plus longtemps et plus loin, tout en maintenant un rythme régulier. C'est particulièrement avantageux lors de randonnées prolongées comme Compostelle, car cela réduit la tension et la fatigue générale.

Comme nous le disions plus haut, n'oublions pas l'aide très utile dans les passages difficiles, un chemin empierré, franchir un ruisseau, ou marcher quelques mètres sur un terrain glissant (boue, etc.).

Conclusion: L'utilisation d'un bâton de marche est bien plus qu'un simple accessoire de mode pour les pèlerins de Compostelle. Il s'agit d'un outil précieux qui offre stabilité, équilibre, réduction du stress articulaire, renforcement musculaire et distribution de l'effort physique. Que vous soyez un marcheur occasionnel ou un passionné de trekking, intégrer un bâton de marche à votre équipement peut faire toute la différence. Alors, la prochaine fois que vous vous apprêtez à partir en randonnée ou en pèlerinage, n'oubliez pas de prendre votre fidèle compagnon, le bâton de marche, qui vous soutiendra et vous accompagnera tout au long de votre parcours.

On trouve des bâtons de marche à tous les prix, et parfois très chers ! Nous avons sélectionné 2 bâtons qui seront parfaits et à un prix raisonnable (mais ne prenez en qu'un !). Nos critères étaient: que l'on puisse réduire sa taille (donc une fois fermé), et qu'il possède un système d'amorti (l'articulation du coude ou du poignet vous dira merci).

Dernier conseil, le réglage. Positionnez votre coude à 90°, un peu comme si vous teniez un volant. Une fois déplié, le haut de la poignée du bâton doit être à la même hauteur que votre coude (pas plus haut).

Notre choix de bâton pour le pèlerinage de Compostelle

Bâton de marche
Cliquez sur l'image

Bâton de marche Altus
Cliquez sur l'image

 

Goodies Compostelle

Tee-shirt - Bandeaux, etc.

Tee shirt Compostelle

Goodies Compostelle

Gourde à eau

Choisissez la bonne gourde !

Les gourdes Zefal existent depuis des années et ont fait leurs preuves.
Légères, isothermes et en Polypropylène (sans BPA), l'eau n'a pas de goût et reste fraîche plus longtemps (modèle Artica).
De plus, sa large ouverture facilite le remplissage (et le nettoyage par rapport aux gourdes avec de petites ouvertures), on peut boire en marchant (tétine) ou boire comme si c'était un verre en dévissant le large bouchon.
On l'a testée et adoptée, donc on vous la conseille !

gourde Zefal
Cliquez sur la photo pour en savoir davantage

Il exite une version Pro (la différence se situe au niveau de la "tétine"). à voir ici