Quels type de vêtements porter pour le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle ?

vêtements pour le pèlerinage
Crédit Photo : Lucas Hoang
Vous l'avez peut-être déjà lu ici ou là, en randonnée, c'est le système 3 couches. On peut, à la manière de la peau d'oignons, enlever ou ajouter une couche suivant que l'on ait chaud ou froid.

L'air emprisonné entre les vêtements joue un rôle thermique.

Exemple : 1 tee-shirt manches longues + 1 polaire + 1 coupe-vent, et vous pouvez randonner par 0° sans problème. Au bout d'un moment, vous pourrez enlever même le coupe-vent et le polaire...

Le maître mot : tout en fibre synthétique, ou un mélange synthétique/coton (pas n'importe quoi non plus, celles étudiées pour la randonnée, en vente dans tous les bons magasins de sports). Pratiquement inusable, infroissable ou presque, et sèche entre 30 min et 4h à l'extérieur (suivant le temps).

Par exemple le système NOVADRY ou AQUAREA (respirant et sèche très vite) marque Quechua de chez Decathlon. Certains Tee-shirts possèdent des inclusions de fibres d'argent (elles détruisent les odeurs), vous en trouverez aussi sous d'autres marques aux magasins le Vieux Campeur par exemple...

Mais il existe d'autres techniques avec semble-t-il le même résultat, à voir dans tous les magasins spécialisés.

Que devriez-vous emporter dans votre sac à dos en pèlerinage ?

Avec 2 / 3 paires de chaussettes (dont une sur soi) , 2 slips (parfois, vous pourrez même ne pas en mettre...), et deux pantalons shortables ou non (mais là aussi en fibres légères synthétiques) ça suffit.

Côté haut, un polaire (si possible avec une fermeture éclair pour ventiler quand nécessaire), deux/trois tee-shirts manches longues en fibres synthétiques respirantes (comme indiqué plus haut, c'est léger et ça sèche vite). Les manches longues sont utiles pour les matinées fraîches, et l'après-midi, on peut retrousser les manches. Elles ont aussi un avantage, elles protègent les bras des coups de soleil !

Attention aux chemises en fibres synthétiques (même de grande marque). Si elles sont très agréables à porter ( car l'on n'y transpire jamais), elles ont l'inconvénient de se froisser énormément dans le sac à dos, et ne reviennent pas à une allure potable après séchage, contrairement aux tee-shirts. Conclusion, vous risquez d'avoir l'air d'un clochard, même s'il est vrai que Compostelle n'est pas un défilé de mode...

Chaque jour, on lave un jeu et on met l'autre le lendemain. Comme tout est en fibre synthétique, ça sèche vite... Évitez absolument le coton, y compris pour la serviette de bain. Pour cette dernière, préférez-lui une serviette de type packtowl, sèche très rapidement (donc on évite les odeurs d'humidité), et très légère (115 g pour la dimension 92x42).

Un mot sur les coupe-vents imperméables et "respirants". En fait de respirant, c'est parce qu'il y a souvent le filet type Mesh entre vous et la partie imperméable qui ventile un peu. Dans d'autres cas, c'est un tissu spécial. Mais si on ferme (en cas de forte pluie), on transpire vite quand même. Ne vous y trompez pas. Étant donné que c'est relativement étanche, cette "respiration" ne va pas suffire au vu de la chaleur dégagée par votre corps au bout de quelques kilomètres. Randonner n'est pas se promener... Vous allez donc transpirer de toute façon... Reste alors l'option du poncho... plus pratique à mettre en cours de marche, on y transpire aussi, mais beaucoup moins que dans un autre type de vêtement, car le poncho est ample, et laisse pas mal d'espace pour que l'air puisse circuler. Mais il a notre préférence.

Dernière précision. Les gants sont inutiles. S'il arrivait que vous ayez froid aux mains, enfiler une paire de chaussettes comme si c'étaient des moufles...c'est toujours ça de gagné au niveau du poids !

Voici une autre liste type qui n'est bien sûr qu'une indication, chacun fera la sienne, cliquez pour l'afficher sur : liste des choses à prendre pour faire Compostelle