Comment s'hydrater et porter son eau lors du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle ?

fontaine de ville
Crédit Photo : Pascal Bernardon

Parlons d'abord du transport de l'eau.

Voilà une chose que malheureusement beaucoup de pèlerins négligent tant sur le plan de la quantité que sur le plan du transport. La plupart prennent soit une bouteille d'eau classique de 1,5 Litre 😲, soit une gourde (une seule ?), et dans les deux cas, hop ! dans le sac à dos, ou dans le filet sur le côté du sac.
Et voilà 1 kilo et demi de plus dans le sac. Et pourtant, quelques semaines avant, vous avez tout fait pour alléger le poids de votre sac à dos. Alors certes, au fil de la journée, vous allez boire, et donc le poids est censé diminuer. Oui, mais au bout de combien de temps, et ne ferez-vous pas le plein à nouveau en cours de route ?

En premier lieu, nous vous conseillons de prendre une gourde adaptée. Il n'y a rien de pire que boire de l'eau tiède (et s'il fait soleil, un peu chaude !). C'est ce qui se passe avec les bouteilles d'eau minérale. Il existe aujourd'hui des gourdes isothermes. Attention. Ce ne sont pas non plus des glacières ! Mais mise fraîche le matin, l'eau conservera une température convenable pendant plusieurs heures. Si lors du remplissage en cours de journée, vous remettez de l'eau relativement froide (fontaine, source...), c'est reparti pour plusieurs heures d'eau fraîche.

Évitez aussi les gourdes en aluminium, au goulot très petit, avec un bouchon à vis. D'abord le nettoyage de ces gourdes est difficile (goulot de 2 cm), et à chaque fois que vous voudrez boire, il faudra dévisser (longuement) le bouchon. Dans la plupart des cas, il faudra vous arrêter. Sans compter qu'elles sont légèrement plus lourdes que celles en Polypropylène, et vous savez que sur Compostelle, 1 gramme, c'est un gramme !
Premier conseil : D'abord, prenez une gourde de type cycliste (avec une "tétine"). Ces gourdes vous permettent de boire d'une main, tout en marchant, et si vous n'aimez pas ça, vous pouvez dévisser le bouchon en trois tours, vous aurez alors une ouverture digne d'un verre !
Nous avons testé (et approuvé !) les gourdes Zefal. Cette marque est largement reconnue depuis plusieurs dizaines d'années. Elles sont Légères, isothermes et en Polypropylène (sans BPA), l'eau n'a pas de goût et reste fraîche plus longtemps (pour les modèles Artica). Elles existent dans différentes contenances, mais pour la randonnée, optez pour une 550 ml ou 750 ml. Une ?... Non ! Plutôt 2 !

Si vous faites des étapes de 25 kilomètres (ou davantage), avec du soleil, il vous faudra au moins un litre et demi d'eau (c'est un minimum). Sur les chemins de Compostelle, vous n'aurez pas forcément l'occasion de ravitailler en cours de route.
En France, sachez que tous les cimetières sont ouverts tous les jours, et qu'ils possèdent tous un robinet d'eau potable, ça n'est pas le cas en Espagne par exemple. Mais en Espagne, ils ont conservé leurs fontaines publiques dans les villages !

Deuxième conseil : Comme nous le disions plus haut, si vous mettez les deux gourdes dans votre sac à dos, vous allez rajouter 1,5 kilo... Alors quelle est la solution ? C'est de les porter à la taille, une de chaque côté. Ainsi, vous n'avez pas ce poids sur les épaules, et de plus, elles seront facilement accessibles.

gourde d'eau
Crédit Photo : Les Chemins Vers Compostelle

Pour les gourdes Zéfal, il existe deux modèles Artica. Un modèle avec une "tétine" classique, on tire avec les dents pour monter la tétine et boire, et un modèle pro dont le système est presque identique (la tétine est mieux protégée), avec elle, il faudra plutôt aspirer.

gourde Zefal
Cliquez sur la photo pour voir le modèle "classique".

Il exite une version Pro (la différence se situe au niveau de la "tétine"). à voir ici

Il faudra ensuite trouver la bonne poche dans laquelle insérer cette gourde. Comme nous l'indiquons, il faudra qu'elle puisse s'attacher à la ceinture. Pour les gourdes Zéfal, il faut prendre une poche de 9 cm de diamètre.

porte gourde Zefal
Cliquez sur la photo et choisir le modèle 9 x 9 x 23 centimètres
Évitez de prendre le modèle noir, ça chauffe plus vite !

L'erreur que l'on peut faire, c'est de prendre un porte gourde du même diamètre que la gourde. Il sera plus difficile de sortir la gourde avec une main.

Si vous choisissez la gourde Zefal Artica (550 ml ou 750 ml), prenez l'étui à gourde ci-dessus (diamètre 9 cm). Ainsi, la gourde est facilement attrapable (voir photo ci-dessous avec la gourde 550 ml).

sortie de la gourde d'eau
Crédit Photo : Les Chemins Vers Compostelle

Si vous tenez absolument à porter votre eau dans une poche à eau dans le sac, alors choisissez une poche avec une large ouverture qui facilitera le remplissage et surtout, le nettoyage !

poche à eau sac à dos
Cliquez sur la photo pour voir les modèles 2 L, 2,5 L...

Un autre modèle plus cher, mais bien sûr plus sophistiqué, avec entre autre, le tube d'hydratation isotherme (évite d'avoir de l'eau tiède dans le tube, quand celui-ci est chauffé par le soleil).
À voir ici Poche à eau pro pour sac à dos

Le nec plus ultra serait une poche à eau pressurisée, mais c'est "hors de prix", environ 150 €...à voir ici : poche à eau pressurisée pour sac à dos

Comment s'hydrater ?

Attention ! Ne dites jamais, je referai le plein d'eau plus tard. À chaque occasion qui se présente, remplissez vos gourdes, et ce, tout au long de la journée. Une étape plus longue que prévu, pas de ravitaillement possible depuis le dernier point d'eau, le soleil qui tape... autant de raisons qui vous feront regretter de ne pas avoir anticipé.

Il est préférable de boire de petites gorgées et souvent, plutôt qu'une grande toutes les heures! En effet, le corps ne peut traiter qu'une quantité limitée dans un temps donné. Si vous buvez trop d'un coup, le "surplus" ne fera que passer sans vous apporter une hydratation plus importante, et remplira juste votre vessie.

Conseils pour faire face aux grosses chaleurs :

1 - D'abord partir tôt, vers 5 heures du matin, ou même 4h si vous le pouvez (dans ce cas, prévoyez une lampe frontale). Le départ avant l'aube est parfois un sujet à polémique sur le chemin, car certains font déjà des procès d'intentions du style : "c'est la course pour arriver le premier à l'auberge". Laissez-les dire... avec les imbéciles, c'est peine perdue de vouloir expliquer. Ce sont les mêmes que vous verrez arriver à 17 heures, transpirants à grosses gouttes, le visage rougi par tant d'efforts, épuisés par la chaleur de l'après-midi. Marcher avec un sac à dos, sous 40° et même plus de 50° (en plein soleil, c'est une température tout à fait possible en été), est-ce raisonnable ? Comment profiter de votre journée dans ces conditions ?
Il n'y a rien de plus agréable que de marcher à ces heures matinales. Vous verrez des choses que nombre de pèlerins ratent. La nature qui s'éveille, les levers de soleil, le silence, et surtout, la fraîcheur !
Suivant l'endroit et le mois, France, Portugal ou Espagne, en partant à 4 ou 5 heures du matin, vous aurez au moins 5 heures de marche dans une température tout à fait agréable. Cela veut dire que vous aurez parcouru une bonne partie de votre étape avant que les grillons ou cigales ne se mettent à chanter, signe qu'il va faire chaud ! Suivant la longueur totale (25 km ou davantage), il est fort probable que votre marche se prolongera jusqu'à 13 h ou 14 h. Mais marcher 3 ou 4 heures sous le soleil, c'est mieux que de marcher 7 heures dans ces conditions. (Car il n'y a pas toujours l'ombre que l'on souhaiterait !).

2 - Prenez des vêtements "respirants" et légers. On vous en dit plus dans la page qui leur est consacrée : quels vêtements pour faire Compostelle ?

3 - S'il fait vraiment très chaud, et si un coin d'ombre se présente, faites une courte pause, 10 minutes maximum. Profitez-en pour enlever vos chaussures et examiner vos pieds, car par forte chaleur, vous pouvez avoir un début d'ampoules plus vite. En 10 minutes, c'est tout à fait faisable.
On vous en parle dans la page : les ampoules sur les chemins de Compostelle.

Goodies Compostelle

Tee-shirt - Bandeaux, etc.

Tee shirt Compostelle

Goodies Compostelle

Gourde à eau

Choisissez la bonne gourde !

Les gourdes Zefal existent depuis des années et ont fait leurs preuves.
Légères, isothermes et en Polypropylène (sans BPA), l'eau n'a pas de goût et reste fraîche plus longtemps (modèle Artica).
De plus, sa large ouverture facilite le remplissage (et le nettoyage par rapport aux gourdes avec de petites ouvertures), on peut boire en marchant (tétine) ou boire comme si c'était un verre en dévissant le large bouchon.
On l'a testée et adoptée, donc on vous la conseille !

gourde Zefal
Cliquez sur la photo pour en savoir davantage

Il exite une version Pro (la différence se situe au niveau de la "tétine"). à voir ici